Vœux municipaux : «consommons local»

La Dépêche

Le maire de Giroussens Gilles Turlan a présenté ses vœux le samedi 16 janvier. /Photo DDM

Le maire de Giroussens Gilles Turlan a présenté ses vœux le samedi 16 janvier. /Photo DDM

C’ est le samedi 16 janvier, aux alentours de midi, que s’est déroulée la cérémonie des vœux du maire à la salle de la Boulonnette. De nombreuses personnalités avaient fait le déplacement pour cette occasion, tels que le président de la Communauté de communes du Rabastinois Pierre Verdier. Ouvrant son discours sur une note sombre, le maire du village Gilles Turlan a évoqué les attentats du 13 novembre et a mis l’accent sur la nécessité de soutenir ceux qui œuvrent pour maintenir la paix et la sécurité. Revenant sur la vie du village, il a également fait le point sur l’année passée. Mais cette cérémonie a également été l’occasion de présenter les projets à venir pour cette année. Côté travaux, plusieurs gros morceaux ont été annoncés, comme la réfection de l’église Saint-Salvy et l’aménagement de la place Sainte-Rufine. Revenant sur les commerces locaux, il s’est déclaré «très inquiet» de leur baisse de fréquentation et a lancé un appel aux habitants, leur demandant de les faire vivre. «Je comprends qu’il est plus facile de se rendre aux centres commerciaux, a-t-il ainsi rappelé, mais au-delà de ces entreprises, c’est la vie du village qui est en jeu.» Il a également exprimé son inquiétude concernant la place de la commune suite à la possible fusion, proposée par le préfet, de la CORA avec la Communauté de communes Tarn et Dadou et la Communauté de communes du Pays Salvagnacois. «La commune doit rester au cœur du dispositif de l’aménagement territorial, et disposer de vrais pouvoirs et de vrais moyens. Cette superstructure de plus de 60 communes et 70 000 habitants pose un problème de gouvernance, car Giroussens ne disposerait que d’un seul délégué sur 95, alors que ses compétences seraient élargies. Je m’oppose à cette volonté du toujours plus et me battrai pour faire entendre notre voix dans les semaines à venir.» Enfin, en guise de conclusion, il souhaita à tous une excellente année 2016.

La Dépêche du Midi